Sélection de la langue

Recherche

Guide alimentaire canadien
Lignes directrices canadiennes en matière d’alimentation

Glossaire

Accessibilité : Capacité des personnes de se procurer des aliments de haute valeur nutritive, soit en les achetant ou en les produisant ou récoltant eux-mêmes.
Additifs alimentaires : Substances ajoutées aux aliments durant la fabrication ou la transformation à des fins techniques particulières (par exemple, colorants, épaississants, agents de conservation, inhibiteurs de pathogènes). On retrouve la liste des additifs alimentaires autorisés au Canada dans les Listes d’additifs alimentaires autorisés au Canada.
Aliments et boissons préparés : Produits préparés dans des restaurants ou d’autres établissements similaires, ainsi que ceux préparés à la maison, puis assemblés et consommés ailleurs. Les produits préparés peuvent contenir certains ingrédients transformés.
Aliments et boissons transformés : Produits mis en conserve, cuits, surgelés, séchés ou ayant subi un autre traitement dans le but de prolonger leur conservation et de garantir leur salubrité et leur qualité lors du transport, de la distribution et de l’entreposage.
Aliments protéinés : Légumineuses, noix, graines, tofu, boissons de soya enrichies, poisson, crustacés, œufs, volaille, viandes rouges maigres (y compris le gibier), lait plus faible en matières grasses, yogourts plus faibles en matières grasses, kéfir plus faible en matières grasses et fromages plus faible en matières grasses et sodium.
Aliments traditionnels (aussi appelés country food) :Aliments obtenus à partir de sources locales naturelles qui ont une signification culturelle chez les peuples autochtones au Canada. Les Premières Nations et les Métis préfèrent utiliser aliments traditionnels, tandis que les Inuits préfèrent country foods. Dans le présent rapport, l’expression « aliments traditionnels » couvre la réalité de tous les peuples autochtones au Canada.
Approche axée sur la santé de la population : Approche qui vise à améliorer l’état de santé d’une population entière et à réduire les iniquités en matière de santé entre différents sous-groupes démographiques. Cette approche prend en compte le vaste éventail de facteurs et de conditions qui ont une forte influence sur la santé; elle agit également sur ceux-ci.
Boissons sucrées :On entend par boissons sucrées, toutes les boissons sucrées qui peuvent contribuer à un excès de sucres libres. Parmi celles-ci, on compte les boissons gazeuses, les boissons aromatisées aux fruits, les jus de fruits 100% purs, les eaux aromatisées contenant du sucre ajouté, les boissons sportives et énergisantes et les autres boissons sucrées chaudes ou froides, comme le thé glacé, les boissons froides à base de café et les laits et boissons d’origine végétale sucrés.
Carie dentaire : Maladie qui peut détruire la structure de la dent. Après avoir endommagé la couche protectrice de la dent, aussi appelée émail, la carie entraîne l’apparition d’un trou (cavité) dans la dent. À défaut d’être traitée, cette cavité peut grossir, causer de la douleur et peut entrainer le bris ou la perte de la dent. La carie dentaire résulte d’une production d’acide par les bactéries présentes dans la plaque à partir des sucres contenus dans les aliments ou boissons. L’acide attaque ensuite la surface des dents.
Compétences alimentaires : Ensemble de compétences complexes, interreliées et centrées sur la personne. Ces compétences sont nécessaires à la préparation de repas sécuritaires, nutritifs et culturellement acceptables qui répondent aux besoins de tous les membres d’un ménage.1
Conclusions convaincantes : L’un des descripteurs utilisés pour comparer les degrés de certitude des données probantes présentées dans des rapports scientifiques sur l’alimentation et la santé qui ont été incluses dans l’Examen des données probantes à la base des recommandations alimentaires de Santé Canada.
Déterminants de la santé : Principaux facteurs qui ont une influence sur la santé, entre autres le niveau de revenu, la situation sociale, les réseaux de soutien social, l’éducation et l’alphabétisme, l’emploi, les conditions de travail, l’environnement social, l’environnement physique, les habitudes de vie, les compétences d’adaptation personnelle, un développement en santé pendant l’enfance, le patrimoine biologique et génétique, les services de santé, le genre de la personne et la culture.
Déterminants sociaux de la santé chez les Premières Nations : Cités par l’Assemblée des Premières Nations2 comme étant le degré de préparation de la communauté, le développement économique, l’emploi, la gérance environnementale, le genre de la personne, les conditions historiques et le colonialisme, le logement, les terres et ressources, la langue, le patrimoine et l’identité culturelle marquée, l’équité juridique et politique, l’apprentissage continu, l’habitat dans une réserve ou hors réserve, le racisme et la discrimination, l’auto-détermination et la non-domination, les services et soutiens sociaux et l’habitat en zone urbaine ou rurale.
Déterminants sociaux de la santé chez les Inuits : Cités par Inuit Tapiriit Kanatami3 comme étant la qualité du développement pendant la petite enfance, la culture et la langue, les moyens de subsistance, la distribution du revenu, le logement, la sécurité et la sûreté personnelles, l’éducation, la sécurité alimentaire, la disponibilité des services de santé, le bien-être mental et l’environnement.
Disponibilité : Approvisionnement en aliments de haute valeur nutritive dans une communauté ou région.
Environnement alimentaire : Aspects de l’environnement social et physique qui ont un impact sur la disponibilité des aliments, l’accès aux aliments et l’information en nutrition à laquelle les individus sont exposés, y compris le marketing alimentaire. Tous ces facteurs peuvent avoir une influence sur les choix alimentaires.
Grains entiers :Expression qui désigne les produits céréaliers contenant les trois parties du grain (le son, l’endosperme et le germe). On retrouve les termes grains entiers, précédés du nom de la céréale, au début de la liste des ingrédients des produits fabriqués à partir de grains entiers. Au Canada, la farine 100 % de blé entier n’est pas considérée comme un produit à grains entiers compte tenu que la plus grande partie du germe est enlevée lors de la mouture du blé. Bien que les aliments 100% blé entier ne soient pas considérés comme des produits à grains entiers, ils sont des choix nutritifs qui fournissent des fibres alimentaires.
Modèle d’alimentation : Combinaison des aliments et boissons habituellement consommés par une personne.
Peuples autochtones au Canada : Groupes de population du Canada, à savoir les Premières Nations, les Inuits et les Métis, qui se distinguent du reste de la population par leurs langues, leurs pratiques culturelles, leur histoire, leurs croyances spirituelles et leurs lieux de résidence. On observe des différences importantes entre ces trois groupes de population et aussi au sein de ceux-ci.
Équité en santé : Absence de différences évitables et injuste en matière de santé au sein des populations ou entre celles-ci. L’équité est un concept différent de l’égalité. Un traitement égalitaire signifie que tout le monde est traité de la même façon. Un traitement équitable peut varier d’une personne à l’autre puisque l’objectif consiste à obtenir des résultats plus égalitaires.
Produits de confiserie : Aliments qu’on appelle généralement « friandises sucrées », à savoir les bonbons (par exemple, suçons, cannes de bonbon, menthes, barbe à papa, nougatines, tire, gelées, collations aux fruits, jujubes, réglisse, fudge et caramel), les barres de bonbons, le chocolat, les friandises enrobées de chocolat ou contenant du chocolat, les collations aux fruits, comme les lanières de fruits secs et autres produits aromatisés aux fruits, ainsi que les desserts surgelés.
Produits hautement transformés :Dans le présent rapport, cette expression est utilisée pour décrire les aliments et boissons transformés ou préparés qui contribuent à une consommation excessive de sodium, de sucres libres ou de lipides saturés.
Régimes à la mode :Régimes visant souvent un objectif commercial. Ces régimes promettent une perte de poids rapide ou le traitement d’une maladie chronique.
Régime DASH (Dietary Approaches to Stop Hypertension ou Combattre l’hypertension par une alimentation saine) : Modèle d’alimentation faible en sodium incluant des aliments riches en certains nutriments, comme le potassium et le calcium. L’efficacité de ce modèle a été démontrée sur l’abaissement de la tension artérielle.4 Celui-ci recommande la consommation des aliments suivants : légumes, fruits, grains entiers, produits laitiers sans gras ou faibles en matières grasses, poisson, volaille, légumineuses, noix et huiles végétales. Il recommande aussi de limiter la consommation d’aliments qui ont une teneur élevée en lipides saturés, comme les viandes grasses, les produits laitiers réguliers et les huiles tropicales, de boissons contenant des sucres ajoutés et de sucreries.4
Régimes de type méditerranéen : Ces régimes reflètent l’alimentation des habitants des pays méditerranéens. Ils sont décrits de diverses façons dans la littérature.5 Les caractéristiques les plus courantes sont : un apport élevé en légumes, fruits, légumineuses, noix, graines, céréales et huile d’olive; un apport faible ou modéré en produits laitiers, poisson et volaille; un faible apport en viandes rouges ou transformées et dans certains cas une consommation modérée d’alcool.5
Risques liés à l’alimentation : Termes utilisés dans le rapport Global Burden of Disease6 pour désigner les régimes qui contiennent peu de fruits, de légumes, de grains entiers, de noix, de graines, de fibres, de lait, de calcium, d’acides gras oméga-3 provenant des produits marins et d’acides gras polyinsaturés et aussi les régimes qui contiennent beaucoup de sodium, de viandes rouges, de viandes transformées, de boissons contenant des sucres ajoutés et d’acides gras trans.
Sucres libres : Définis de la façon suivante par l’Organisation mondiale de la Santé7 : tous les monosaccharides et disaccharides ajoutés aux aliments et boissons par un fabricant, cuisinier ou consommateur, ainsi que les sucres présents à l’état naturel dans le miel, les sirops, les jus de fruits et les concentrés de jus de fruits. Les sucres présents à l’état naturel dans les légumes et les fruits entiers ou coupés et le lait (non sucré) ne sont pas considérés comme des sucres libres.
Ultra-transformés : Catégorie d’aliments du système de classification NOVA8 incluant les ingrédients industriels obtenus à partir de l’extraction, du raffinage ou de la transformation d’éléments des aliments à l’état brut. Ces ingrédients contiennent habituellement peu ou pas d’aliments entiers.
Viandes transformées : Selon l’Organisation mondiale de la Santé9, il s’agit de viandes transformées par salaison, maturation, fermentation, fumaison ou autres processus dans le but de rehausser leur saveur ou d’améliorer leur conservation.
Date de modification: